Recherche

    

عربية

l'Association

 

Derniere Mise a jour

 

vendredi, mars 16, 2007

 

Monographie

Etudes sur la province


 

 

welcome

 

 

      La province d'AL Hoceima qui a été créée en 1959 par le Dahir du 6 Décembre 1959 modifiant et complétant le Dahir du 13 Janvier 1956 est géographiquement située à l'extrême Nord de Royaume.Elle  est délimitée par :
   - les provinces de Taza et Taounate au Sud
             - la province de Nador à l’Est .
             - la mer Méditerranée au Nord   .
- la province de Chefechaouen à l'Ouest .
          Couvrant une Superficie de 3555 km² , cette province s'étend sur la partie centrale la plus élvée de la chaîne du Rif , est le chef-lieu de la wilaya de la région Taza -Al hoceima -Taouenate  .

1. Milieu Naturel :

 

          La province d'AL Hoceima couvre  la partie  centrale , la plus elvée (2452m au jbel Tidghine ) et la plus large (80km) de la chaîne du Rif , ensemble de montagnes hétérogénes et compartimentées .
 La structure est catractérisé par la disposition en arc de cercle , avec concavité vers le nord .
     La lithologie est variée mais les séries marneuses et shisteuses prédominent. Le relif de la province se compose de 3 unités distinctes dont le massif des Bokkoyas ( 500à750m) constitue la partie nord , qui est composé de collines shisteuses ou gréseuses . L'unité centrale de la province est ocupé par une zone de hautes montagnes plisés, formées de bancs de grés quartzites ou de séries gréseuses du type flysh . La troisiéme unité qui se situe a l'extréme Sud -ouset de la province , est constitué d'une zone de basses montagnes et de collines .
     le climat de la province d'Al Hoceima , de type méditerranée , est caractérisée par des hivers pluvieux et frais et des étés secs et chauds .
 

  • Température : min 10°c / Max : 30°c .
  • la pluviometrie annuelle moyenne est de 300 mm sur la cote et 1000 mm dans les altitudes les plus hautes.
  • La neige tombe à partir d'une altitude  de 700 -800m. On reléve en moyenne 5 jours de chute de neige à targuist et 12 jours à Béni-Ammart et Ketama .

       le climat constitue , par ses incidences , une contrainte physique importante qui vient s'ajouter aux effets du relief .

 

2. Découpage Administratif et Communal :

 

          Conformément à la politique de la décentralisation menée par le Gouvernement et suite au nouveau découpage communal du Royaume , la structure administrative et communale de la province se présente comme suit :

  • 1 pachalik à la ville d'AL-Hoceima avec 03 arrondissements urbains et une municipalité .
  • 3 cercles :

* cercle de Béni - ouriaghel composé de 07 caîdats ,02 municipalités et 13 communes rurales.
* cercles de Targuist avec 05 caîdats, une municipalité, et 14 communes rurales .
* cercle de Béni-Boufrah constitue de deux caîdats et 04 communes rurales .
De même la province d'AL Hoceima dispose d'un corp élu composé de 10 députés (5 à la chambre des représentants et 5 à la chambre des conseillers , 489 conseillers communaux , 21 membres de l'Assemblée provinciale , 15 membres de la chambre de l'Agriculture , 17 membres de la chambre du commerce et de l'industrie , et d'un corp élu régional de 91 conseillers dont 65 membres délibérants et 26 membres à titre consultatif .

 


Région:TAZA-AL HOCEIMA-TAOUNATE               

Province ou Préfecture

Cercle

Commune ou Arrondissement

Libellé

Code

Libellé

Code

Libellé

Code

Al Hoceima 

051

Al Hoceima (M)     

051.01.01

Bni Bouayach (M)   

051.01.03

Imzouren (M)       

051.01.05

Targuist (M)       

051.01.07

Bni Boufrah

051.03

Bni Boufrah        

051.03.01

Bni Gmil           

051.03.03

Bni Gmil Maksouline

051.03.05

Senada Bni yetteft             

051.03.07

Bni Ouriaghel

051.05

Ait Kamra

051.05.01

Ait Youssef Ou Ali 

051.05.03

Arbaa Taourirt     

051.05.05

Bni Abdallah       

051.05.07

Bni Hadifa         

051.05.09

Chakrane           

051.05.11

Imrabten           

051.05.13

Izemmouren         

051.05.15

Louta              

051.05.17

Nekkour            

051.05.19

Rouadi             

051.05.21

Tifarouine         

051.05.23

Zaouiat Sidi Abdelkader      

051.05.25

Targuist  

051.07

Abdelghaya Souahel 

051.07.01

Bni Ahmed Imoukzan 

051.07.03

Bni Ammart         

051.07.05

Bni Bchir          

051.07.07

Bni Bouchibet      

051.07.09

Bni Bounsar        

051.07.11

Issaguen           

051.07.13

Ketama             

051.07.15

Moulay Ahmed Cherif

051.07.17

Sidi Boutmim       

051.07.19

Sidi Bouzineb      

051.07.21

Taghzout           

051.07.23

Tamsaout           

051.07.25

Zarkt             

051.07.27

 

اسنادة

 

 

3. Caractéristiques démographiques et sociales :

 

En 1994 , la population totale ,   de la province   d'AL Hoceima  a   atteint
382.972 habitants avec une densité de 107,8 h/km2 pour ensuité atteindre 396000 en 1997 avec une densité de 111,5h/km2 contre 73,1h/km2 au niveaux de la région Taza-Hoceima -Taounate et 37,8h/km2 au niveau national . Actuellement , la population urbaine de la province d'AL Hoceima est estimé à 30% . Ainsi , la population dans les communes et centres urbaines est de 122.000 et 274.000 dans les communes rurales .Ce taux d'urbanisation , reste faible comparé à la moyenne nationale qui est de 52,5% .
Durant la période 1982-1994 , la population urbaine a augmenté de 127% et celle du milieu rural de 6,9% seulement , ces chiffres témoignent de l'essor de l'exode rural , de l'extension des périmétres urbains et le reclassement de certains centres . Les population des cercles de béni-ouriaghel et de Targuist représentent les 3/4 de la population totale de la province . Les deux cercles ont vu leur taux d'urbanisation augmenter d'une maniére sensible.  En ce qui concerne la municipalité d'AL Hoceima , vu les contraintes naturelles qui empêchent son extension , son taux d’accroissement démographique a diminué durant cette derniére dicenie  .
Le basculement de la population vers l'urbain semble constituer une des caractéristiques de l'évolution démographique de la province. En ce qui concerne l'évolution future de la population d'AL Hoceima , les projections prévoient pour l'horizon 2004, une population de 428.000 personnes avec un taux d'urbanisation estimé à 35% de la population totale .
La population active à l'intérieur de la province représente à peu prés le 28,5% du total de la population recensée en 1994 et elle se repartit comme suit selon la nature de l'activité économique et le sexe :

 

Tableau 1 : Répartition (en %) de la population active selon la nature de l’activité économique et le sexe:

 

Nature de l’activité économique  Masculin %        Féminin %           Ensemble             
l'argriculture, l'élevage, le pêche maritime et le forêt   60,9          80,6                64,5        
Eau, électricité et énergie              0,2                                                          0,2                         
Mines                                               0,2                          0,1                           0,2                         
Industrie et Artisanat                    3,3                          5,9                           3,8                         
B.T.P                                                 8,1                          0,1                           6,6                         
Transport et télécommunicatio    2,4                          0,1                           2                            
Commerce                                        11,9                        1,1                           9,9                         
Administration publique,éducation,Santé et action sociale     9,1                          7,1  8,7          
Service                            1,7                          3,8                           2,1                         
Activités exercée hors du territoire marocain et non déclarée 2,2                   1,2  2             
Total                                               100                         100                          100                        
                                      Source: Recencement général de la population et de l’habitat de 1994

 

    Bien que la majorité de la population active (64,5%) travaille dans le secteur primaire, celui-ci n’est pas en mesure de promouvoir les conditions nécessaires pour une relance économique au niveau local et moins encore produire des matières premières en abondance pour le secteur secondaire .
     l'étude de la structure démographique de la population met en relief l'impotance de la population jeune (voir tableau 2) ce qui constitue la premiére ressource mobilisable dans tout processus de développement à condition , bien sûr , que des structures d'acueil et d'absorption des diverses demandes sociales sont mises en place .

 

Tableau 2:  la structure en pourcentage de la population de la province d’Al Hoceima par groupes d’ages quinquinnaux, sexe et milieu de résidence, en 1994 :

 

Groupe d’ages       Urbain                                       Rural                                         Les deux milieux                    
                                Masculin Feminin  Total        Masculin Feminin  Total        Masculin Feminin  Total       
00-04                    12,2          11,2        11,7          16,2        15,3      15,7        15,0       14,1        14,6         
05-09                    13,4          13,2        13,3          16,1        15,0       15,5        15,3       14,5       14,9         
10-14                   13,8          13,2         13,5          14,2        12,2       13,2        14,1      12,5       13,3         
15-19                    11,8          10,9         11,3         11,1        10,8       10,9        11,3       10,8       11,0         
20-24                    10,2          9,4           9,8            8,8           9,4          9,1          9,2         9,4         9,3           
25-29                    7,9            8,2            8,1            6,6           7,9          7,3          7,0        8,0         7,5           
30-34                    7,8            9,0            8,4            5,7           7,1          6,4          6,3         7,6         7,0           
35-39                    6,4            6,0            6,2            5,0           5,1          5,0          5,4         5,4          5,4           
40-44                    4,6            4,6            4,6            3,2           3,7          3,5          3,6         4,0          3,8           
45-49                    2,5            2,5            2,5            2,2           2,7          2,4          2,3         2,6           2,5           
50-54                    2,4            3,4            2,9            2,3           3,4          2,9          2,4         3,4           2,9           
55-59                    2,3            2,3            2,3            2,6           2,2          2,4          2,5         2,2           2,4           
60-64                    1,7            2,3            2,0            2,1           2,2          2,1          2,0         2,2          2,1           
65-69                    1,3            1,2            1,2            1,3           1,2          1,3          1,3         1,2         1,3           
70-74                    0,7            1,0            0,9            1,0           0,9          0,9          0,9         0,9           0,9           
75&+                     1,0            1,6            1,3            1,5           0,9          1,2          1,4         1,1           1,2           
total                       100,0       100,0       100,0       100,0      100,0      100,0      100,0     100,0     100,0       

Source: Aspects Demographiques et socio-economiques de la region de Taza-AlHoceima-Taounate

 

 

4. Principales Infrastructures de la province :

 

4-1 - Reseau Routier :

 

Actuellument , le réseau routier de la province s'étend sur  634 kms de route classés dont 543 kms construits et revêtus , soit 87% . Le reste est  à l'état de piste . Le réseau est réparti comme suit :

  • Trois routes nationales d’une longeur totale de 303 km (48%).
  • Deux routes régionales, 46 Km (7%).
  • Onze routes provinciales, 285Km ( 45%)

 

Le nombre de Km pour 1000 habitants dans la province est de 1,7km qui demeure inférieur à la moyenne nationale qui est de 2,1km.
 
Des travaux projetées pour la période 2000-2004 par la direction régionale e l’équipement:

  • Elargissement, renforcement et revétement de 55km de route nationales:25.500.000DH.
  • Renforcement sur 19Km de la R.P5.201: 10.000.000Dh.
  • Achévement des études relatives à la construction et l’aménagement de 258km de routes rurales retenus dans le cadre du programme national dont le cout total des travaux est estimé à 317.000.000DH et dont la réalisation a atteint 30%.
  • Réalisation de l’étude relative à la section de la rocade méditérranéenne traversant sur 100Km la province d’Al hoceima et dont les travaux seront lancés incessamment.

Ces projets permettront le désenclavement des habitants et le développement socio-économique de la région.
En effet, le projet le plus ambitieux en ce qui concerne l'infrastructure routiére reste la rocade Méditérraneenne qui reliera Tanger à Saidia passant par Tétouan, AL Hoceima et Nador. Elle s'étendra sur une longueur de 560km. Ce projet aura des mesures d'accompagnement comme l'aménagement d'accées vers les plages et la construction des pistes reliant les douars , ceci contribuera  au rapprochement du littoral à l'ensemble national et améliorera l'attrait de la  zone pour de nouveaux investissements .

 

4-2. Le port:

 

La pêche constitue l'activité principale du port d'Al Hoceima qui occupe la          5 éme position au niveau national au point de vue rendement halieutique . le port peut recevoir , en son êtat actuel des navires dont la jauge brute  peut aller jusqu’à 2500 tonnes .
Actuellement , le port d'AL Hoceima connaît des travaux d'extension . En effet, dans le cadre de l’amélioration de l’offre portuaire , le port d’AlHoceima a bénéficié d’une extension qui consistait à la réalisation des travaux détaillées ci-après par tranches :
·   1ère tranche : achevée
           - consistance : prolongement de la digue principale du port sur une
              longueur de 150 ml.
           - Cout : 50 millions de dhs.
·   2ème tranche : achevée
           - consistance : Réalisation d’une digue secondaire de 470 ml pour la protection du futur bassin du terminal passagers.
           - Cout : 30 millions de dhs.
·   3ème tranche : achevée
           - consistance : construction d’un  quai fondé à -7,00m Hydro et une   
              rampe pour le poste RoORo
           - Cout : 20 millions de dhs.
·   4èrme tranche : En cours de réalisation
           - consistance Réalisation d’un poste à quai de 160 ml fondé à -7,00m hydro. Ce poste sera adossé à la digue transecersale du port. Réalisation d’un cavalier de protection et d’un T.P. de 5000m.
           - Cout : 6 millions de dhs.       
          En plus des travaux suscités, il a été procédé dans le cadre de la viabilisation de la gare maritime( qui s’étale sur 2 Ha)  et qui est fonctionnelle depuis Juiellet 2003 à la réalisation des travaux suivants :
·   Revêtement et assainissement de la gare maritime
·   Réseau eau potable  , incendie et éclairage public
·   Elargissement de la voie d’accès au port dans l’objectif de décongestionner le circuit touristique de la ville d’Al-Hoceima.
·   Réalmisation d’installations fonctionnelles de confort et de sécurité pour le trafic passager.

 

L’évolution du trafic des passagers se présente pour les mois de Juillet ( à partir du 22du mois), Aout et septembre comme suit :

 

Mois                   Entrées passagers              Entrées  véhicules             

                         Sorties passagers               Sorties véhicules               

 

Juillet                  2335             599               1628             389              
Aout                  4199             1083             23069           5367            
Septembre         566               144               2716             651              

 

4-3. Liaison Aerienne:

 

L'aéroport Al-charif  Al Idrissi joue un rôle important dans le développement économique et touristique de la province . la piste est longue de 2160m/45 et sa résistance et supérieure à 90 tonnes . La superficie totale s'éleve à 88 ha .
IL est situé à 17 km de la ville d'AL Hoceima , de type B et de classe international et peut recevoir les avions moyen-courrier pour les liaison Maroc-Europe de type B737 et DC9.
L’activité de l’aéroport est rédiuite actuellement à l’accueil

 

4.4. L'eau potable :

 

les villes et les centres d'ALHoceima , Targuist , Béni Bouayach , Imzouren , Agadir et Ait Kamara , gérés par l'ONEP sont alimentés régulièrement par des eaux souterrains et superficielles de  barrages :
- Med ben Abdelkarim al khattabi ( capacité normale 29,4 mm3), opérationnel depuis 1981.
-  Barrages joumouaa: opérationnel depuis 1993 , sa capacité normale et de 6,5Mm3 .
le nombre total des abonnés en 1997 est de 111,240 abonnés . la production annuelle d'eau réalisée par l'ONEP en 1997 a atteint 2.231.312m3.
Les statistiques relatives à l’année 2003 font ressortir que le nombre d’abonnés est de 28.545 ; la production est de 5.263.649m3 et la consommation est de 4.992.373m3. le pourcentage de la population alimentée en eau potable est estimé en 2003 à 40%/

 

4.5. L'Electricité :

 

        La consommation en enérgie électrique en 1997 est de 41.507.685kwh pour 170.027 abonnés.
Le volume de ventes d’électricité par l’ONE dans la province, Tableau 3, a atteint 39,1 milliers de Kwh en 1997 c’est à dire une augmentation globale de 30,8% entre 1993 et 1997. Cette faible hausse résulte de la faible industrialisation de la province et du sous équipement du milieu rural en énérgie électrique.

 

Tableau 3 : Evolution des ventes d’électricité par l’ONE (en 1.000.000Kwh):

 

Année                                             1993            1994              1995                1996          1997                2003      
Ventes d’éléctricité en Kwh      29,9            32,1            34,8            37,0       39,1            70          
                                                                                    Source: Annuaire Statistique

 

 

la consistance du shéma fonctionnel , infrastructurel  de transformation et de transport d'energie électrique couvrant la province se présente comme suit:
 
-    1 poste de transformation de 60/22 kw. d'Imzouzen d'une puissance de 20M.V.A
-   Une  ligne de 22 .000km reliant le poste de transformation de la ville d'Al Hoceima et les centres avoisinants.

    • Une centrale thermique  , alimentatant partiellement la ville d'AL Hoceima  en cas de panne .

       

      4.5. Postes et Télécommunication:

       

      l'infrastructure postale de la province est constituée de:
           - 15 bureaux de différents catégories , avec un guichet annexe;
            -13 agences postales en milieu rural;
             -3 agences postales en cours d'étude.

      Dans le domaine des télécommunication la province dispose :
      - d'un réseau téléphonique automatique , d'une capacité de 9.702 lignes , dont 8.906 en services.
      - un réseau téléphonique manuel desservant les autres localités de la province comprenant 10 lignes.
                    * nombre d'abonnés fixes : 10.820
                    * nombre d'abonnés mobiles (GSM):127

       

    4.6. Assainissement :

     

    L'assainissement constitue l'un des équipements de base des villes et des centres urbains et ruraux la station d'Al Hoceima assure le traitement de 86% des eaux visée de la ville, 3% de celle ci sont traitéés par la station de cala-Bonita , le nom raccordement , des 11% restant est dû aux difficultées Topographiques, du terrain .
    Pour les centres moyens et les petites agglomération , chef lieux de communes soit qu'ils commencent à disposer de réseau embryonnaires soit qu'ils ne sont pas équipées de reseaux d'assainissement, fautes de moyen necesaires à la maintenance ou à l’équipement.

     

    4-7 Zones Industrielles :    

     

    Le tissu industrielle sera renforcé par la création d’une zone industrielle en 2002 . Il s’agit de :
    * la zone industrielle d’Ait Youssef ou Ali :
    - superficie  56.878m²
    - coût approximatif  9.567.554,6 Dhs
    - Nombre de lots: 66

     

    5.Potentiallités économiques

     

    5.1.L’agriculture et l’élevage

     

    La région d’Al-Hoceima  est caractérisée par la diversité des ressources naturelles offrant des opportunités de développement dans le domaine de l’agriculture et de l’élevage.
    La SAU est de 173.400 Ha dont 20000Ha irriguée

     

    100.000 Ha pour                  35.000 Ha pour les           4.000 Ha pour                                                               Les céréales                    Plantations fruitière            les légumes

     

    Effectifs du cheptel:


    Bovins : 37400
    Ovins: 127300
    Caprins: 70200
    Equidés: 28500
    Ruches d’abeilles : 10 000
    Stations d’élevage du poulets de chair: 53

     

    La production agricole

     

    Les céréales : 600 000q
    Les légumineuses : 37 000q
    Les légumes: 320 000q
    Les arbres fruitiers :108 500q
    La viande rouge : 2000 tonnes 
    La viande blanche :1500 tonnes
    Le lait: 1à millions de litres
    Le miel: 50 tonnes

     

    5.2.LaForêt

     

    •   Couvre 121.200Ha soit environ 34 % de la superficie du territoire de la province

    •   Ce secteur offre des niches de développement et  représente une source précieuse pour la population rurale.

    •   Le potentiel cynégétique diversifié du domaine forestier peut permettre le développement d’activités industrielles autour du travail du bois et favoriser le tourisme écologique.

     

    5.3.La pêche maritime

     

    Cette activité emploie plus de 5.500 personnes.
    La flottille comprend 566unités ayant deux ports d'attache à Al-Hoceima et à cala-iris.
    Un volume moyen  annuel  de  captures  de  12.000 tonnes dont la valeur est estimée à 1O millions de Dhs

     

    5.4.L’INDUSTRIE

     

    L’activité dans la province d’Al-Hoceima est à l’état embryonnaire. Les principales caractéristiques des établissements industriels de la province sont consignées dans le tableau ci- dessous

     

    Grandeurs Économiques            1997                        2001                               
                                                                                                                           
    Nombre d’établissements                 75                            101                                 
    Emploi                                                350                          906                                 
    Production (en 106 DH)                     95                            125                                 
    Chiffre d’affaires (en 106 DH)           90                            125                                 
    Investissement (en 106 DH)             23                            40                                   
    Exportation (en 106 DH)                   1,1                           2                                     

     

    5.5.LE TOURISME

     

    Al-hoceima a une vocation touristique incontestable et recèle des potentialités diversifiées permettant le développement d’une destination touristique à part entière alliant le balnéaire et la nature.
    Les atouts et potentialités touristiques de la province sont variés et complémentaires, il s’agit notamment :
    Des sites historiques et culturels
    Des sites naturels et  écologiques : (montagne, forêts et littoral)
    L'infrastructure touristique locale comprend 6 hôtels classés, une résidence  touristique, un village de vacances, 42 hôtels non classés et deux campings disposant d'une capacité d'hébergement de 2.124 places
    l’enclavement des sites, l’insuffisance des moyens de communication et l’étroitesse de la saison n’ont pas favorisé une véritable exploitation du potentiel touristique de la région.
    De ce fait, le tourisme dans la province continue de souffrir ainsi d’une série de maux qui sont principalement :
    une capacité d’accueil insuffisante pour répondre aux normes du tourisme international ;
    Un caractère saisonnier (3mois sur 12) et une spécialisation presque exclusive dans le tourisme balnéaire ;
    La carence en activités d’animation (Ludiques et récréative) sans lesquelles il n’est pas aisé de drainer un tourisme de masse.
    Détérioration des prestations Hôtelières (Maroc-Tourist 68% de la capacité existante) ;

     

    5.6.L’artisanat

     

    Le nombre d’artisans st estimé à 10000 dont 65% exercent des professions ou activités liées au secteur des services et 35% des activités de production.
    Le secteur de l’artisanat continue à assurer son existence et à sauvegarder son authenticité et son traditionalisme.
    La disponibilité de matières premières confère au secteur son importance et détermine son évolution
    Les principaux produits de l’artisanat local sont :
              - Les produits en cuir
              - La poterie
              - Les produits du bois(sculpture , menuiserie

     

    5.7.Commerce :

     

    Le commerce est l’une des activités les plus florissante de la province d’Al Hoceima. La majorité des investissement est orienté vers ce secteur vue les besoins importants en approvisionnement de la région.
    Ainsi, on constate qu’un réseau très dense de commerçants couvre toute la province, employant plus de 11% de la population active.
    En général, les transactions commerciales dans cette province obéissent à la succession de deux périodes d’activités distinctes :

    • une période de dynamisme des transactions commerciales au cours de l’été, générée par une demande croissante occasionnée par l’afflux massif de touristes et le retour de RME.
    • Une période de stagnation des transactions commerciales durant le reste de l’année qui survient suite au départ des visiteurs et de touristes, associé au faible pouvoir d’achat de la population.

     

    La province d’Al Hoceima est dotée d’environ, 26 souks hebdomadaires (dont 4 urbains), 3 marchés municipaux et 1228 commerçants (Selon le dernier recensement effectué par la CCIS d’Al Hoceima) fournissent les principaux produits suivants : alimentation générale, poissons, habillement, Farine, sucre, thé….

    L’approvisionnement en lait est assuré par le coopérative laitière Nekkor de Béni Bouyache. De même, les trois unités de fabrication de briques et le centre emplisseur du gaz butane d’Izemmouren arrivent à satisfaire les besoins de la région.
    L’approvisionnement de la province est en général assuré à partir de Fès, Taza, Méknes, Tetouan, Nador, Oujda, Sidi-kacem, Kénitra, Casablanca, etc…qui lui fournissent essentiellement des produits tels que le sucre, le thé, l’huile de table, le café, les allumettes, le ciment, les denrées alimentaires, les légumes, fruits, riz, etc…. L’éloignement de ces centres d’approvisionnement contribue à la complexité des circuits de distribution.

    En contrepartie, la province fournit aux provinces limitrophes d’importantes quantités de poissons frais et exporte annuellement du poisson traité au niveau des conserveries locales.

     

     

    afilalamin@yahoo.fr | B.P: 41 commune snada32007 Alhouceima | Tel : +212-61087309

Articles